WSOP.fr a été autorisé par l’Arjel

WSOP.fr, le site de poker créé en partenariat entre Caesars Interactive Entertainment (CIE) et le Groupe Lucien Barrière, a reçu une licence de jeu en ligne par le régulateur ARJEL.

La plateforme Barrierepoker.fr offrira des jeux de poker en argent réel, des tournois de la marque WSOP et des tournois de qualification aux événements WSOP en Europe et aux États-Unis.

CIE a annoncé l’accord début février, en même temps avec  les nouvelles que les World Series of Poker Europe déménageaient de Londres à Cannes, au casino Barrière, dans le cadre d’un accord en ligne – hors ligne avec le groupe français.

La co-entreprise BarrierePoker.fr entre Lucien Barierre et l’ancien opérateur monopolistique de loterie La Française des Jeux a reçu sa licence de l’autorité de régulation française en juillet 2010. Le lancement a eu lieu plus tard cette année-là sur le logiciel fourni par le développeur MKO Games. La FDJ est devenue partenaire de Barriere, malgré la signature d’un accord antérieur avec CyberArts, basée en Californie.

En décembre 2009, Caesars, anciennement connu comme Harrah’s Interactive Entertainment, a lancé une plateforme de poker WSOP au Royaume-Uni en partenariat avec Dragonfish.

Un autre accord a été conclu avec le réseau italien Microgame  en décembre 2010 pour apporter la marque WSOP en Italie.

Moneybookers présente son programme VIP pour les joueurs

Les joueurs en ligne qui ne veulent pas faire de compromis sur la vitesse, la sécurité et la flexibilité dans le traitement de leurs paiements devraient vérifier le programme VIP de Moneybookers.

Moneybookers est un excellent moyen de transfert d’argent vers et à partir des sites de jeu en ligne, paris sportifs et poker du monde entier. Avec ce processeur de paiements, les joueurs bénéficient d’un énorme réseau de jeux.

Le programme VIP Moneybookers n’a pas de limites et permet aux joueurs de se transférer autant d’argent qu’ils souhaitent.

Il n’y a aucun frais pour envoyer et recevoir de l’argent à destination et à partir du compte joueur et tous les dépôts et les retraits sont absolument gratuits.

En tant que détenteur du statut VIP, le joueur peut bénéficier des tarifs spéciaux et des taux d’échange plus convenables, tandis que le compte peut être consulté gratuitement par le biais de la carte prépayée MasterCard Moneybookers.

Être membre du Programme VIP Moneybookers permet aux joueurs de détenir des comptes multi-devises et de garder et de faire circuler l’argent dans trois devises différentes.

Ce programme présente de nombreux autres avantages. Par exemple, les membres bénéficient d’un gestionnaire de compte VIP personnel.

Des événements spéciaux et des promotions, comme les tournois, les bonus et les campagnes cashback sont disponibles toute l’année.

En outre, les joueurs peuvent accroître la sécurité de leur compte sans frais supplémentaires.

Pour devenir admissible au Programme VIP Moneybookers, les joueurs doivent avoir des transactions de plus de 5,000 € par mois à de différents sites de jeu.

La Française des Jeux prospère

La Française des Jeux, l’ancien monopole accusé de tous les maux avant la légalisation des jeux en ligne, a vu une énorme augmentation de ses profits obtenus des paris sportifs. En 2010, la FDJ avait gagné 91 millions d’euros des jeux en ligne, plus que le double de ses profits en 2009 (€ 43 M), soit une croissance de 61% des bénéfices de 2008.

On s’attendait que la légalisation des jeux en ligne entraîne une baisse des bénéfices pour le monopole, causée par la concurrence des opérateurs internationaux. Toutefois, la FDJ a conclu un certain  nombre d’accords commerciaux avant la légalisation, ce qui aidera l’entreprise à récupérer les profits perdus.

En mars 2010, la FDJ a acheté LVS (Linux Virtual Server); utilisant le logiciel pour offrir des paris sportifs à cote fixe. Le contrat a été signé peu avant le début de la Coupe du Monde de Football, ce qui a placé la FDJ dans la position opportune pour attirer les fans français du football. Le résultat a été un apport massif de paris qui a amélioré la situation financière de la FDJ avant que la nouvelle loi ait dissous son monopole.

L’accord de la FDJ avec l’opérateur de téléphonie mobile Orange est un autre avantage de la société en 2011. Le jeu mobile est l’avenir de l’industrie et la France a encore à faire l’expérience des nombreuses innovations dans le domaine. Comme la FDJ sera l’un des premiers opérateurs à proposer le jeu mobile en France, la société va certainement voir ses profits augmenter.

Loto-Québec se débat pour son espacejeux.com

Alors que l’Ontario se prépare à créer le cadre législatif de son propre marché régional de jeux en ligne, le Québec voisin pare aux attaques contre son site de jeu à peine lancé. Celui-ci est sujet à un boycott motivé par les craintes qu’il se révèle irrésistible aux joueurs compulsifs.

Espacejeux.com, site trouvé sous la direction de Loto-Québec, est disponible en français et en anglais, et offre une large sélection de jeu incluant le poker, le blackjack et le Monopoly.

Les activistes contre-jeu disent que le site va faire les joueurs compulsifs plonger plus profondément dans le vice. De son côté, le gouvernement du Québec dit qu’il offre tout simplement une alternative réglementée à l’offre douteuse des casinos étrangers.

Dans la lutte contre Loto-Québec s’est mêlée aussi une association représentant les employés à la retraite du service public. La présidente du groupe, Madelaine Michaud, a récemment déclaré que l’agence de loteries avait ignoré l’appel de 18 dirigeants des services de santé publique à retarder le lancement du site jusqu’à ce qu’on étudie plus en détail ses effets.

« Tant que le gouvernement refuse d’écouter les conseils de la santé publique ou des citoyens, nous sommes obligés de demander à toutes les personnes âgées de 55 ans ou plus de rejeter la nouvelle offre de Loto-Québec », dit Michaud, expliquant que les baby-boomers sont particulièrement des joueurs avides.

Les sites de paris en ligne sont déjà actifs dans le Canada Atlantique et en Colombie-Britannique, et l’Ontario est prêt à les suivre. La Société des Loteries et Jeux d’Ontario (Ontario Lottery & Gaming Corp. – OLG) prévoit de lancer son propre site web pour attraper une partie des 400 millions de dollars que les Ontariens dépensent chaque année sur les sites de jeu étrangers.

Dès ses premières tentatives, l’OLG s’est confrontée aux mêmes critiques et craintes que le Québec. « Pas tout le monde peut aller au casino, dit Madelaine Michaud. Le jeu en ligne est accessible à tous. »

Un porte-parole de Loto-Québec a riposté dans un entretien avec QMI Agency, affirmant que la campagne de boycott va pousser les gens à des sites illégaux.

« Je trouve incroyable qu’ils proposent un boycott de notre site, mais qu’ils ne disent rien sur les sites de jeux illégaux », a déclaré Marie-Claude Rivet.

Elle a ajouté que espacejeux.com allait « cannibaliser les sites douteux » qui empochent les profits sans aucune autorisation gouvernementale.

Loto-Québec a refusé de publier les statistiques du trafic de QMI, en disant que cela permettrait de « diffuser des données utiles aux concurrents ».

La société d’Etat espère attirer entre 10.000 et 20.000 utilisateurs dans les mois prochains.

Jackpot City sort sa première application de jeu pour l’iPad

Il y a quelque temps, les ordinateurs Apple interdisaient aux utilisateurs d’iPhone d’accéder aux applications de jeux en ligne depuis leurs téléphones. Toutefois, la compagnie a rapidement vu le profit qu’elle obtiendrait en offrant ce type de jeux, parce que les autres développeurs de smartphones ont très vite saisi l’occasion.

A présent, les utilisateurs d’iPhones représentent l’une des plus grandes communautés de joueurs sur mobile. Toutefois, les opérateurs de casinos en ligne ont découvert que le jeu mobile sur l’iPhone est presque obsolète et sont en train de mettre leur dévolu sur un dispositif amélioré et plus grand: l’iPAD.

Jackpot City vient de sortir sa première application de jeu pour l’iPad, disponible pour tous les utilisateurs de cet appareil novateur. Le logiciel a été conçu spécifiquement pour l’iPad et les utilisateurs trouveront que le jeu depuis leurs ordinateurs-tablettes est plus facile et fonctionnel que le jeu à partir d’un téléphone mobile ou un ordinateur habituel.

Le logiciel est entièrement gratuit et les joueurs ne sont pas tenus de se créer de comptes supplémentaires pour accéder à l’offre spécifique sur l’iPad. Les machines à sous Mega Moolah et Tomb Raider et des jeux de casino comme le blackjack et le baccara sont dans la sélection disponible pour ce logiciel.

C’est, sans doute, une nouvelle tendance qui sera suivie par les opérateurs de jeux en ligne. Il ne sera pas long avant de voir un afflux d’opérateurs proposant des applications impressionnantes conçues pour l’iPad.