La Française des Jeux prospère

La Française des Jeux, l’ancien monopole accusé de tous les maux avant la légalisation des jeux en ligne, a vu une énorme augmentation de ses profits obtenus des paris sportifs. En 2010, la FDJ avait gagné 91 millions d’euros des jeux en ligne, plus que le double de ses profits en 2009 (€ 43 M), soit une croissance de 61% des bénéfices de 2008.

On s’attendait que la légalisation des jeux en ligne entraîne une baisse des bénéfices pour le monopole, causée par la concurrence des opérateurs internationaux. Toutefois, la FDJ a conclu un certain  nombre d’accords commerciaux avant la légalisation, ce qui aidera l’entreprise à récupérer les profits perdus.

En mars 2010, la FDJ a acheté LVS (Linux Virtual Server); utilisant le logiciel pour offrir des paris sportifs à cote fixe. Le contrat a été signé peu avant le début de la Coupe du Monde de Football, ce qui a placé la FDJ dans la position opportune pour attirer les fans français du football. Le résultat a été un apport massif de paris qui a amélioré la situation financière de la FDJ avant que la nouvelle loi ait dissous son monopole.

L’accord de la FDJ avec l’opérateur de téléphonie mobile Orange est un autre avantage de la société en 2011. Le jeu mobile est l’avenir de l’industrie et la France a encore à faire l’expérience des nombreuses innovations dans le domaine. Comme la FDJ sera l’un des premiers opérateurs à proposer le jeu mobile en France, la société va certainement voir ses profits augmenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>