La CE ouvre le dialogue sur les jeux en ligne

Une consultation publique sur le jeu en ligne récemment lancée par la Commission européenne est considérée comme la première tentative de Bruxelles d’ouvrir un véritable dialogue politique dans cette question.

Les membres du grand public et de l’industrie peuvent jusqu’à la fin de juillet soumettre des avis sur un large éventail de questions concernant les jeux en ligne: licences, paiements, fraude, blanchiment d’argent et recettes fiscales etc.

Michel Barnier, le commissaire au Marché Intérieur, dit que la consultation publique sur le Livre vert des jeux a été lancée « avec un esprit ouvert »: « Il ne s’agit pas de libéraliser le marché, il s’agit de veiller à ce que le marché des services de jeu en ligne au sein de l’UE soit bien réglementé pour tous », a-t-il dit.

La réglementation actuelle des jeux de hasard en ligne est incohérente, se différenciant d’un pays à l’autre. Sur près de 15.000 sites de jeux actifs en Europe, on estime que plus de 85% n’ont pas de licence. Pourtant, on parle de l’un des secteurs les plus dynamiques au niveau mondial – chiffre d’affaires annuel de l’UE devrait atteindre au moins 11 milliards € en 2013. On prédit même que les revenus au niveau mondial totaliseront en 2020 le chiffre astronomique de 150 milliards €.

Une réponse à La CE ouvre le dialogue sur les jeux en ligne

  1. Daniel dit :

    Un acte nécessaire, c’est certain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>